Les Brouilleville en vadrouille

Le Grand Tour 2019

Rechercher
  • Le Grand Tour 2019

Grèce | Cyclades

Nous avons passé près de deux semaines dans les Cyclades. Il nous avait été assez difficile de faire un choix parmi des îles qui semblent toutes aussi fabuleuses les unes que les autres. Nous avons opté pour un grand classique (sans originalité) : Mykonos, Naxos et Santorini.



Mykonos


Nous avions choisi Mykonos non pas pour son aspect carte postale, et surtout pas pour son Super Paradise. Nous l’avions choisie de façon très opportuniste : nous voulions nous rendre sur l’île de Délos pour visiter les ruines grecques. Aussi jolie soit-elle, elle ne nous a pas charmés cette île de Mykonos. Elle est démesurément coûteuse et archi touristique.


Heureusement, nous avions réservé une chambre dans une auberge tenue par une grecque de Mykonos, Angeliki, qui a su, elle, nous charmer. Nous avons pu discuter avec elle de son île, elle nous a raconté son enfance dans cette maison et elle nous a fait visiter là où son père habite encore, l’hiver, quand le calme revient.


Grâce à elle, nous avons pu apprécier, un peu, Mykonos. Nous avons suivi sa recommandation et sommes allés au cinéma en plein air voir nul autre que Will Smith dans Aladin.


Nous avons trouvé quelques bons plans restos dans ces rues remplies de boutiques. Nous sommes allés à la plage « familiale », cordés comme des sardines dans l’espace ultra restreint sans transats. Nous étions d’ailleurs quelque peu gênés d’y manger nos sardines, justement, ayant l’air un peu paumés.


Mais, sans Mykonos il n’y aurait pas eu Délos et Délos … elle vaut tous les détours. Cette île centrale des Cyclades comporte un superbe site archéologique. Nous n’avions que trois heures pour le visiter et nous en aurions bien pris une ou deux de plus. C’est FA-BU-LEUX! Une section de ce site nous a rappelé Pompéi, où nous pouvions nous perdre dans les rues et les ruines des maisons, mais cette fois avec une vue sur la mer.


Naxos


Le coup de cœur, c’est à Naxos que nous l’avons eu. D’abord pour Stella, la propriétaire de l’appartement que nous avions loué. Ensuite pour l’appartement, justement. Il était tout simplement parfait. Une vue sur la mer azur depuis chaque fenêtre et une terrasse avec vue, elle aussi (avec de magnifiques couchers de soleil chaque soir...). La plage devant nous, accessible en quelques enjambées. Bref, le bonheur!


Nous avons fait quelques balades en voiture pour visiter cette belle île verte et montagneuse. Nous sommes allés voir le site archéologique de Demeter et puis nous avons fait la chasse aux Kouros. Nous avons eu un moment de grâce en grimpant un peu dans la montagne, seuls au monde, pour trouver les vestiges d’un Kouros.


Nous avons vu également de jolis villages : Halki, Filoti, Apiranthos. C’est là que nous avons découvert une jolie galerie, tenue par un photographe fort sympa. Nous avons d’ailleurs décidé de ramener une de ses œuvres à la maison!


Nous avons aussi visité la ville de Chora, bien sûr, qui est très charmante. Tout autant que ses gens!


C'est là que Xavier a demandé au serveur où se procurer un verre de bière qu'il trouvait beau et le serveur de répondre : t'en veux combien ? Qu'un seul, merci !!!



Nous avons arpenté une bonne partie de la côte est, à la recherche de jolies plages qui, en fait, n’avaient rien à envier à celle que nous avions juste en face de nous. D’ailleurs, la plage d’en face, il y avait la partie où nous nous baignons dans une eau cristalline et où nous pouvions faire du snorkelling.


Et il y avait la partie encore plus près de la maison, où les enfants y passaient systématiquement toutes les fins d’après-midi jusqu’à 20h … dans l’atelier de poterie aborigène ! Après la boulangerie de l’île Perhentian (en Malaisie), c’était le tour de la poterie cette fois.


Et c’est à Naxos que nous avons eu notre baptême de Go Kart, sur une piste un peu artisanale avec un gentil garçon (le fils du proprio) qui a bien pris soin de nous. Nous nous rappellerons avec un sourire la sortie de piste d’Henri. Une branche s’est prise dans son kart, il nous pouvait plus freiner donc il a décidé de prendre la direction du stationnement des voitures…pas bête.


Santorin


Quoique très touristique, cette île demeure pleine de charme. Notre hôtel, à Fira, était très confortable et nous a permis même d’y faire quelques repas un peu improvisés. Nous avons été très actifs à Santorin !


Nous avons commencé par une journée de randonnée un peu folle, sous un soleil ardent, pour nous rendre de Fira à Oia, en passant par une escalade sur le rocher de Skaros. Rien n’était à notre épreuve ! Nous avons marché près de 16 km … Les enfants nous ont impressionnés car nous en avons gravi quelques montagnes pour se rendre à Oia et le soleil était bien chaud. Chose certaine, nous étions tous fiers de nous une fois rendus là et heureux de notre balade sur la Caldeira de Santorin.


Nous avons ensuite loué une voiture pour deux jours. Une journée pour visiter le site archéologique d’Akrotiri, voir de près la Red beach et de voir encore plus près la plage de Kamari pour s’y baigner.


Le deuxième jour, nous avons visité le superbe site spartiate de l’ancienne Théra. Situé au sommet d’une montagne, ce site est spectaculaire !