Les Brouilleville en vadrouille

Le Grand Tour 2019

Rechercher
  • Le Grand Tour 2019

Italie | Naples, Paestum et les côtes (Campanie)

Nous avons pris le train (enfin!) depuis Rome jusqu’à Naples. « Enfin » car prendre le train, c'est tellement agréable. Plus agréable que l'avion! C’est une façon de se déplacer qui permet de voyager tout en regardant le paysage défiler sous nos yeux. Nous adorons le train.


C’était une première pour les enfants. Pour nous, un doux rappel de nos voyages passés.


Naples


Nous sommes arrivés à Naples avec une belle énergie. Une fois les bagages déposés dans ce magnifique B&B en plein cœur de Naples, le Palazzo Carafa della Spina, et une longue conversation avec la toute aussi charmante Maria Teresa, nous avons initié l'exploration de Naples.


Au coin d’une rue, nous sommes tombés un peu par hasard sur la Capella Sansevero, que nous avions en tête de visiter. Elle est petite, magnifique, et comporte des sculptures d'une finesse éblouissante. Même Henri a été ému devant le cristo velato, ayant l'envie de lever ce voile qui semblait si réel (nous n'avons malheureusement aucune photo puisque c'était interdit).


Nos pas nous ont ensuite menés - sans trop s'en rendre compte - vers les sous-terrains de Naples (Napoli Sotterranea). Une visite (en italien) débutait dans les minutes suivant notre arrivée sur place. Nous avons donc acheté les billets et fait cette superbe visite des sous-terrains. C'est qu'il y a tout un réseau de galeries sous Naples (des km et des km) ! Ces galeries ont été creusées à l'époque des romains, qui y prélevaient de la roche, puis elles ont eu toutes sortes d'usages (des citernes ou encore des refuges pendant la 2e guerre mondiale). Il ne faut pas être claustrophobe ni trop gros pour faire la visite car par moment, nous étions tous à la queue-leu-leu éclairés d'une simple lanterne dans un passage extrêmement étroit ... une visite très chouette avec des enfants ! Nous avons poursuivi la visite en rentrant dans une ancienne demeure dans laquelle on retrouve les vestiges d'un théâtre romain au sous-sol. Assez fascinant!


Disons que notre première journée à Naples fut bien remplie ! Elle a donné le ton pour la suite. Nous avons poursuivi sur cette belle lancée pour visiter la ville et ses quartiers si typiques où les vêtements flottent depuis les fenêtres.


Chaque matin, nous traversions la grande porte de notre palazzo et nous nous rendions au bar pour prendre le petit déjeuner : un pur bonheur !


Nous avons aussi visité, comme 8000 autres personnes, le superbe musée archéologique national de Naples (c'était gratuit ce jour-là et il y a eu un record d’achalandage!). Ce musée comporte notamment une superbe collection des vestiges trouvés sur le site de Pompéi. Cela nous a mis en appétit pour la visite de Pompéi, programmée le surlendemain ...


Ah! Pompéi... quel site! Ce fut un véritable bonheur de le faire découvrir aux enfants, y étant déjà allés tous les deux, à des moments différents. D'y être les quatre réunis, de jouer dans ces ruines, de choisir chacun "notre maison" (c'était le jeu d'Henri et Delphine) et d'imaginer comment ce pouvait être avant, avant toutes ces tonnes de cendres ...


Nous y avons passé la journée, en commençant par l’amphithéâtre, afin que Xavier puisse se recueillir dans cet endroit mythique (Pink Floyd à Pompei, 1972). Il valait mieux y rester longuement à Pompéi car pour une raison inexplicable, nous nous sommes trompés et sur le ticket de train et sur la date des billets donc nous avons tout payé en double...chose certaine, à la fin de la journée, nous avions l'impression d'en avoir eu pour notre argent!


À. Naples, nous avons également beaucoup marché, dans les quartiers espagnols (Quartieri Spagnoli), teintés par l'histoire - et la gloire de Diego Maradona (encore malgré toutes ces années passées...) - et dans d'autres quartiers du centre. Nous avons aussi visité deux châteaux (Castello Sant'Elmo et Castello dell'Ovo), tous deux nous offrant une vue imprenable sur Naples et son volcan, le Vésuve.


Et à Naples, ce fut aussi notre 3 mois-anniversaire. Trois mois en vadrouille ! Nous avons célébré le tout dans un délicieux restaurant servant des spécialités napolitaines (une pause des délicieuses pizzas que nous avons mangées tous les jours à Naples). Les enfants trouvent que le temps passe vite ! Nous aussi ...


Vésuve


Après avoir récupéré notre voiture de location qui nous accompagnera pour les 23 prochains jours (une Fiat Tipo station wagon!), nous avons pris la route vers le Vésuve, pour le voir d'un peu plus près. Nous n'avions pas en tête de nous rendre au cratère, et la température nous a confirmé que ce n'était peut-être pas le meilleur plan du jour, mais nous nous sommes rendus assez haut pour "sentir" une émotion particulière. C'était, ce jour-là, un temps un peu oscuro ...


Côte Amalfitaine


Bien que le temps se faisait sombre et obscur (les italiens pestent contre le printemps tout autant que les québécois!), nous nous sommes dit "aussi bien prendre la route de la côte amalfitaine même si ça nous rallonge de trois heures pour nous rendre à Paestum" ...


C'est vrai qu'elle est bien belle cette costeria amalfitana. Et disons qu'elle a permis à Xavier de se familiariser assez rapidement - et dans des conditions extrêmes - aux dimensions de sa "nouvelle voiture"...


Paestum


Après cette superbe route avec vue sur la côte (et autant de courbes que de nuages), nous sommes tranquillement arrivés à destination. Nous avions réservé deux nuits dans un site d'agrotourisme. En fait, dans un superbe site : Porta Sirena. Il s'agit d'une ancienne ferme de bufflonnes, c'est la région du Mozzarella di Bufala après tout ! Nous avons d'ailleurs été servis en termes de "bufala" : savon au lait de bufala, shampoing au lait de bufala, yogourt au lait de bufala et, assurément, la meilleure mozzarella di bufala du monde ! Nous avons mangé à la ferme les deux soirs ; de véritables festins accompagnés d'un vin de la région (divin). La piscine était magnifique, mais c'est pas avec ce temps que nous avions envie de nous baigner...


Nous avons passé une bien belle journée au site archéologique de Paestum, que Xavier avait déjà visité mais pour lequel il conservait un souvenir tendre. Facile de comprendre pourquoi, c'est magnifique! Les enfants se sont beaucoup amusés à parcourir les sentiers. Et le musée fut tout aussi intéressant, avec une collection vraiment très impressionnante...


Côte du Cilento


Ayant tant apprécié la côte amalfitaine, nous avons refait le même coup pour nous rendre à notre prochaine destination en prenant "l'autre côte" de la Campanie : la costiera cilentana. Cette côte se situe entre Paestum et la ville de Sapri. Elle est tout aussi sportive que la côte amalfitaine et, d'une certaine façon, plus belle car plus "nature". Elle est encore un peu sauvage, sans trop de développements touristiques, et elle longe la mer d'un côté et le parc national du Cilento de l'autre.


Image éloquente : ici, il fallait s'assurer de passer entre les flèches pour traverser cette section particulièrement sportive ...

Elle est tellement sportive que nous avons dû faire un arrêt imprévu. Delphine avait "vaincu" la côte amalfitaine mais celle du cilento l'a eue ... arrêt vomis obligatoire. Ce sont ces expériences de voyage qui font en sorte que l'on s'arrête dans un petit bar sur la route (pour nettoyer la chose), que l'on rencontre des gens fort sympathiques et, qu'au détour de la conversation, ils nous suggèrent d'arrêter à Piccioli pour le repas du midi. C'est un très joli village à flanc de montagnes que nous avons eu la "chance" de visiter. Comme quoi, les imprévus sont toujours très intéressants !


Et c'est ainsi que nous avons quitté la Campanie pour la Basilicate ...

0 vue
 
 

Contactez-nous

 

©2019 Les Brouilleville en vadrouille (avec l'aide de Chad Gourville).