Les Brouilleville en vadrouille

Le Grand Tour 2019

Rechercher
  • Le Grand Tour 2019

Italie | Rome (Latium)

Mis à jour : 18 mai 2019

Roma…


Cette fois, nous n’étions pas en mode "découverte". Nous espérions plutôt raviver ces souvenirs si chers que nous avons de la ville éternelle. Annie y a habité il y a longtemps, Xavier y est allé, lui aussi, il y a longtemps.


Puis nous y sommes retournés tous les deux, à deux reprises, puis une troisième fois avec les enfants alors qu’ils étaient tout petits. Malgré l'immense décalage horaire qui nous a mis dans une situation de grande fatigue (ouf!), cette ville nous a enchantés, encore et toujours.


Après trente heures de voyage, en route vers Trastevere (observez le travail de couture sur leurs sacs...)

Alors que nous étions à Sydney, Delphine avait préparé sa visite en lisant son « Juliette à Rome » (merci encore à marraine et parrain pour ce si précieux cadeau!). Elle avait repéré plein d’endroits à visiter, comme Juliette, en plaçant des post-it ça et là pendant sa lecture. Elle a été ravie, notre Delphine !


Rome, c’est d’abord l’histoire. Le Colisée, le Foro Romano, le Panthéon, la Bocca della Verità… Tant de sites chargés d'histoire! Nous les avons visités en repensant souvent à notre visite de 2012, avec les enfants, alors qu'ils étaient petits. Nous ne pouvons oublier ce moment magique où notre petite Delphine, du haut de ses trois ans, nous a dit devant le Panthéon : c'est très vieux ici!


Nous en avons profité pour faire quelques photos amusantes...


Nous avons eu un petit choc de voir le Colisée « en travaux ». En fait, pas le Colisée mais tous les alentours. Ils construisent une ligne de métro qui mènera directement à ce site. Nous en avons été choqués (d’ailleurs Xavier l’a bien dit lors de son entretien à la radio : Plus on est de fous plus on lit). Pourquoi? Parce que ce site est déjà accessible, parce que ce site est magnifique et parce qu’il est maintenant, momentanément peut-être, dénaturé. N’empêche que notre visite du Colisée fut bien belle, de même que celle des ruines romaines.


Pour nous, Rome, c’est aussi et surtout Trastevere. Nous avons un fort attachement à ce quartier visité par les touristes, certes, mais habité par les romains. Notre appartement était parfaitement situé, sur la jolie Piazza San Cosimato, où les enfants ont pu jouer au parc avec les romains et prendre le cornetto le matin dans les bars du coin (alors que nous prenions des tonnes de cafés).


Trastevere c'est aussi "notre" restaurant, Antica Trattoria da Carlone (ou da Remo, pour les intimes). Nous avons eu un grand plaisir à y retourner, encore, avec les enfants (encore), et déguster ces pâtes dont nous leur avions tant parlé. Ils se sont goinfrés de spaghettis carbonara (les meilleurs du monde!) (C'est vrai dit Delphine).


Remo, c'est lui (on l'aime d'amour!)

Rome offre aussi une grande quantité de belles places publiques, Piazza Venezia, Piazza Navona, Campo dei Fiori, Piazza di Spagna, Piazza del Popolo, Piazza della Rotonda, Piazza della Colonna. Avec tout autant de fontaines, Fontana di Trevi, Fontana del Tritone (et tant d’autres), que nous prenons plaisir à voir et revoir. Rome permet également de marcher des heures et des heures et de tout voir (ou presque) en un seul jour (ou presque)!


Fait cocasse: lors de notre virée à Piazza del Popolo, nous avions droit à un band jouant du Pink Floyd d'un côté et un imitateur de Freddie Mercury de l'autre. Entre les deux, notre cœur balançait ... 


Nous ne pouvions aller à Rome sans y visiter l’État voisin : le Vatican. Nous aurions adoré faire voir les musées aux enfants, nous leur avions tant parlé de la chapelle Sixtine, mais nous avons fait face à une nouvelle réalité, découverte lors de notre visite du Colisée. C'est devenu très compliqué de trouver des billets !! Nous vous racontons le Colisée : il n'y a plus de gladiateurs cherchant à prendre des photos avec les touristes en leur demandant de l'argent en retour. Maintenant, les gladiateurs sont devenus du "staff", tous avec leurs vestes différentes (et semblables à la fois) et ils vendent des visites guidées, des billets "skip the line" ... Donc, il faut désormais réserver sur Internet, en y pensant bien à l’avance, pour avoir des billets. Sinon, il faut se la jouer à l'ancienne, en faisant la file, ou en achetant ces billets vendus par tout ce staff ambulant, ce qui teinte quelque peu la visite, car il y a ensuite la file pour entrer, la file pour se faire "contrôler", la file des billets réservés sur Internet, la file des billets "skip the line" ... Ouf. Donc pas de musées du Vatican pour les enfants (ils devront revenir, ils ont bien du temps devant eux!) mais une bien belle visite de la basilique St-Pierre. 


Nous avons aussi eu le grand bonheur de revoir nos amis, Carlo et Isabella (ou plutôt Carlo, l'ami de grand-papa Jacques - ah!ah!ah!). À chaque fois, malgré les années qui passent, nous nous revoyons et avons l'impression de nous retrouver comme si nous nous étions vus la veille ... Les mêmes blagues, les mêmes fous rire. Les enfants sont tombés amoureux de Carlo et Isabella : ils voulaient les voir tous les jours ! Nous avons donc fait quelques tours à la pharmacie où travaille Isabella, l'une des plus anciennes de Rome, sur l'Isola Tiberina, pour y prendre la gelato.



Nous avons surtout passé une magnifique soirée chez eux, avec leurs filles devenues grandes. Une soirée à l'italienne (et en italien!). Même les enfants qui ne parlent pas italien s'y retrouvaient. Ils se sont sentis à la maison (et Delphine a même eu un fou rire monumental!!). C'était comme un souper de famille, tout simple et tout bon (avec une grande finale de calcio sur la PS4!).


Ce qui est un peu dommage c'est de ne pas avoir pris de photos de tout ce qui se trouvait sur la table... notamment, ces deux somptueuses tresses de mozzarella di buffala.


Grazie ancora a Carlo ed Isabella! Et un merci spécial à Chiara qui nous a ramenés à l'appartement en nous faisant passer par la colline du Janicule pour avoir une vue de Rome nocturne (et de sa jolie fontaine) !



Nous sommes repartis de Rome avec l'envie d'y rester... mais aussi avec l'envie de découvrir l'Italie du sud. En route pour la Campagnie !!


(nous y sommes d'ailleurs depuis une petite semaine...)



118 vues1 commentaire
 
 

Contactez-nous

 

©2019 Les Brouilleville en vadrouille (avec l'aide de Chad Gourville).